Comment s’approprier un bien immobilier au Québec depuis l’étranger

Il est possible d’acheter un appartement au Québec, alors que vous résidiez à l’étranger.

En effet, plusieurs français se posent cette question : « Est-il possible de s’approprier un bien immobilier au Québec alors que je n’y réside pas de façon permanente ? »

logo 3Si vous avez des enfants qui étudient au Québec et que vous voulez leur acheter un appartement ou que vous voulez investir dans une résidence de vacances dans la Belle-Province ou vous y installer de façon définitive, il est désormais possible de réaliser votre projet.

En effet, de plus en plus de français s’intéressent au marché de l’immobilier québécois qui propose une offre plus intéressante par rapport au marché français aussi bien pour les prix de l’immobilier que pour les frais.

Donc si vous n’êtes pas résident au Québec, il vous est possible d’acheter un appartement.

Quels sont les astuces à connaître avant de s’approprier une propriété au Québec ?

  • Tout d’abord, il est essentiel d’avoir une idée précise de l’évolution du marché immobilier aussi bien à Montréal si vous optez pour un petit condo ou en banlieue ou en région si vous comptez acheter une maison.

Plus vous maîtrisez le marché de l’immobilier, moins vous risquerez de vous faire avoir par les prix de ventes affichés.

logo 2En effet, les prix de l’immobilier en France sont très différents du Québec, ainsi, avoir une idée générale sur le marché vous évite de vous faire avoir et de dépenser plus qu’il en faut.

Bien connaître le marché québécois vous assure de faire une bonne affaire et surtout lors d’une éventuelle revente.

  • Il est aussi possible de recourir à une banque au Québec afin de contracter un emprunt, cependant, il faut que vous ayez une importante mise de fond soit au moins 35% de la valeur de l’immobilier que vous désirez acquérir, ainsi vous garantissez l’investissement immobilier.
  • Avant tout emprunt bancaire, lors d’une procédure d’enquête, la banque  demande des preuves pour s’assurer que vous avez un bon historique banquier et que vous ne faites pas l’objet d’un interdit bancaire dans votre pays d’origine.
  • Les frais au Québec sont inférieurs à ceux que vous devriez payer en France aussi bien pour l’achat que pour l’entretien d’un avoir immobilier.

Parmi ces frais : frais de notaire, taxe de Bienvenue, la taxe municipale et scolaire, ainsi que l’inspection et l’assurance.

Tous ces frais doivent s’ajouter au prix initial de l’investissement ainsi les 35% de fond d’investissement nécessaire doivent être calculés sur la base du prix de l’immobilier en l’additionnant aux frais à payer, ce qui reste toujours plus bas que le prix à payer en France.

logo 1Afin de garantir un bon investissement, en toute sécurité, il est possible de vous faire accompagner lors des différentes procédures d’acquisition d’un bien immobilier au Québec.

Un courtier immobilier québécois est le professionnel vers qui vous devriez vous tourner non seulement il vous accompagnera lors de la recherche du bien immobilier qui correspond à votre demande, mais aussi, il vous orientera vers d’autres spécialistes tels que les courtiers hypothécaires, les notaires, les rénovateurs afin de faciliter les démarches.

Si vous voulez acheter un bien au Canada, appelez Marc au (514) 316-9186!

 

Pin It on Pinterest

Share This