Canada : les aînés ont du mal à vendre leur propriété

Pour des raisons liées à leur âge, beaucoup d’aînés veulent vendre leur propriété. Hélas pour eux, le marché immobilier ne leur est pas favorable pour le moment. L’offre étant nettement supérieure à la demande, leur maison ne se prête pas à la vente en ce moment.

logo 1Des raisons financières

Les raisons de vendre sont nombreuses. La première qu’ils évoquent a trait l’état de leurs finances qui ne leur permet plus de subvenir aux besoins de l’entretien de la maison. Par ailleurs un senior sur deux pense vendre sa maison afin de se faire un petit pécule pour pouvoir accéder à un standing de vie un peu meilleur ou pour laisser un petit quelque chose à sa progéniture. Il n’est pas question pour eux de vendre leur bien pour acheter plus petit sous prétexte que les enfants sont grands. Ils préfèrent vendre pour aller louer ailleurs ou rejoindre une maison de retraite.

La hantise de la dépendance

Les difficultés financières sont donc pour une bonne part dans cette décision de vendre. Mais pour bon nombre de nos aînés, il semble que c’est la peur de la dépendance qui les pousse à vendre leur chez eux. En effet, ils deviennent conscients de la diminution de leurs capacités physiques. Quand ils se projettent dans l’avenir, ils se voient mal devenir dépendants des autres, ne serait-ce que pour leur locomotion. D’un autre côté, les personnes âgées détestent être un fardeau pour leurs proches. C’est pourquoi ils choisissent de changer complètement leur mode de vie en allant soit louer ailleurs soit dans un établissement pour retraités.

logo 2Les raisons de la mévente

Le marché immobilier dans son ensemble est plutôt en train de rester au point mort. Or les biens immobiliers détenus par ces personnes âgées ont été, dans leur majorité, acquises lors de leur jeunesse. Leurs maisons, de ce fait sont vieilles d’au moins une trentaine d’années. Ce n’est pas tout à fait le profil de propriété qui se vend rapidement en cette période de crise. Cette situation, on s’en doute est du plus mauvais effet sur leur moral. Le phénomène est apparemment en train de gagner de l’ampleur et il est encore plus manifeste dans les zones rurales.

Une solution médiane

L’on comprend aisément que ces personnes âgées soient atteintes de stress en attendant une hypothétique vente de leur maison. La rente viagère pourrait se présenter comme une solution médiane permettant à ces retraités de couler des jours heureux dans leur propre maison au lieu de prendre la décision radicale d’aller se terrer dans une résidence pour personnes âgées. Malheureusement, il semblerait que la population canadienne ne soit pas trop encline à l’adopter. En effet, si l’on considère la question cyniquement, la science a fait des progrès considérables et que donc les chances de décès de la personne âgée s’amenuise. D’un autre côté, si on l’aborde d’un point de vue humain, les gens rejettent cette idée qu’ils considèrent comme pas très charitable.

logo 3Le recours à un courtier immobilier

Si elle a épuisé toutes les possibilités de vente à sa disposition, la personne âgée pourra toujours avoir recours à un courtier immobilier. Ce dernier, grâce à ses connaissances personnelles pourra probablement trouver une issue heureuse à son problème.

Si vous voulez vendre ou acheter une propriété, contacter Marc au (514) 316-9186!

Équipe Marc Pouliot

Pin It on Pinterest

Share This