Quel est l’âge idéal pour devenir propriétaire ?

Pour devenir propriétaire, il faut généralement passer par un crédit bancaire. Pour les banques, l’âge des emprunteurs est un critère incontournable dans la mesure où il influe grandement sur la durée de remboursement et le montant de l’apport personnel. Quid alors des jeunes actifs et des seniors encore verts ?

logo 4Les pré-requis d’un prêt immobilier pour un jeune actif

En théorie, la seule condition requise pour obtenir un prêt hypothécaire est celle d’avoir 18 ans révolus. Mais aux yeux des banquiers, le meilleur moyen de se voir octroyer un prêt immobilier est de constituer un dossier comprenant un apport personnel le plus conséquent possible et une stabilité avérée sur le plan professionnel. Les conditions que posent les banques sont tout à fait compréhensibles, car ils ne veulent pas perdre de l’argent. L’apport personnel leur permettra d’évaluer la capacité d’épargne du jeune et par conséquent son implication dans le projet.

La stabilité de sa situation salariale est d’une importance capitale, car elle représente une garantie de remboursement. Ces pré-requis sont pratiquement interdépendants les uns des autres et les banquiers y tiennent farouchement parce qu’il faut ajouter aux mensualités de remboursement les intérêts, les frais de notaire, le coût de l’assurance emprunteur. Ces conditions semblent à priori difficiles à remplir, car il n’est pas évident que le jeune actif ait eu le temps d’épargner suffisamment et à asseoir sa situation. Ceci dit, s’il les remplit, rien ne l’empêche d’envisager de devenir propriétaire au lieu de payer un loyer.

En effet, s’il opte pour un taux fixe – c’est la formule préférée par les emprunteurs -, les mensualités diminuent à mesure que les années passent et au bout du compte il aura réussi à se constituer un patrimoine qui prendra de la valeur et pourra le cas échéant servir d’apport personnel pour un projet futur plus ambitieux.

Le cas des seniors

Une fois la soixantaine passée, les seniors n’ont généralement plus d’enfants à charge. Bon nombre d’entre eux envisagent d’investir dans une résidence secondaire quand le prêt immobilier ayant servi à financer leur résidence principale arrive à son terme. Les banques étaient il y a encore peu de cela réticentes à l’idée de leur faire crédit. Mais vu l’allongement de l’espérance de vie, elles ont revu leur approche de la question.

logo1Les banques prêtent désormais aux seniors, mais s’arrangent pour que la fin de vie du prêt ait lieu avant qu’ils n’atteignent l’âge de 70 ou 75 ans. Les assurances ont suivi le mouvement et ont élaboré des produits spécifiques dans ce sens. Il faut toutefois noter que l’assurance coûtera plus cher et la durée de remboursement écourtée par rapport à celle consentie aux actifs. A l’évidence, ce n’est pas du tout cuit pour les seniors, mais comme dit le dicton, la chance ne sourit-elle toujours pas aux audacieux ?

Conclusion

Les jeunes comme les seniors ont des chances de réaliser leur rêve immobilier, mais il faut regarder la réalité en face. Il est difficile aux jeunes d’avoir une situation professionnelle bien stable et de démontrer une forte capacité d’épargne.

Quant aux seniors, ils auront des difficultés à assumer leurs remboursements dans les temps impartis. L’âge idéal pour devenir propriétaire se situerait plutôt aux environs de la quarantaine quand l’emprunteur est dans la force de l’âge.

Si vous souhaitez vendre ou acheter une propriété contacter Marc au (514) 316-9186!

Pin It on Pinterest

Share This