Condominiums ou condos : Ce qu’il faut savoir

Concept ayant vu le jour dans la deuxième partie du siècle dernier, le condominium est aujourd’hui largement répandu dans le monde. En Amérique du Nord, un habitant sur cinq loge désormais dans un condo. Petit aperçu de son histoire, son fonctionnement, ses plus et ses moins.

Petit historique du condo

logoLe concept du condo n’est pas nouveau. Il était déjà en vogue en Belgique dans les années 20 du siècle dernier, mais on doit son appellation condominium à la sagacité d’un avocat américain du nom de Keith Romney. Ce dernier avait au début des années 60 un client promoteur immobilier en butte avec les législateurs de l’Etat de l’Utah. Ces derniers, petits fils de pionniers individualistes, rejetaient en bloc toute idée de coopérative. Romney suggéra alors la possibilité de subdiviser un bâtiment en des propriétés bien distinctes à l’intérieur d’une même structure. Le client tout comme l’Etat de l’Utah trouvèrent l’idée géniale et adoptèrent le concept du condominium. Selon les dires de Romney, il aurait trouvé cette idée en s’inspirant de la législation de la Rome antique. A partir de ce moment, Romney fut sollicité dans presque tous les Etats de l’Union. Le concept débuta donc en 1964 avec 120 buildings. A la fin de la décennie, il y en avait plus de 700 000.

Le fonctionnement du condo

Le statut d’un condo est défini à partir d’une déclaration de copropriété qui stipule les droits, devoirs et responsabilités des copropriétaires, des administrateurs, du syndicat et des éventuels locataires. La déclaration de copropriété établit la destination de l’immeuble, détermine les parties communes et les parties privatives et aussi les pouvoirs et devoirs respectifs du syndicat et de l’assemblée des copropriétaires. C’est le syndicat de copropriété qui gèrera l’administration de l’immeuble et fera appliquer le règlement intérieur contractuellement consenti par les copropriétaires et le conseil d’administration. Ce règlement intérieur explique en détail les interdictions et les règles concernant les travaux dans les parties privatives.

Les avantages du condo

2954 Beliveau - 024° Le prix : par rapport à une propriété unifamiliale, le condo est plus en adéquation avec les moyens financiers de la plupart des canadiens. De récents sondages ont démontré la pertinence de ce fait.

° Les services: la plupart des tours à condos ouvrent droit à l’accès à d’un mini gymnase, une piscine, ou une salle de réception. Ainsi, les copropriétaires peuvent socialiser en toute convivialité sans avoir à se déplacer.

° Un entretien minimal : vous n’êtes responsable que de l’entretien de votre propre intérieur. Celui de la toiture, piscine ou pelouse, incombe au syndicat de copropriété.

° Le fonds de prévoyance: Le syndicat de copropriété a le devoir de prévoir dans son budget un fonds spécialement dédié aux réparations majeures.

° La sécurité: la plupart des tours à condos offrent l’opportunité d’un stationnement sécurisé par des agents de sécurité, ce qui vous délivre d’un certain stress.

Les inconvénients du condo

3° Un espace d’entreposage restreint : Vous ne pourrez pas par exemple entreposer un bateau ou un quad dans l’espace privé de rangement qui vous sera alloué.

° Manque d’intimité: ceux qui aiment vivre en toute indépendance verront cette dernière bridée par la présence de plusieurs voisins.

° Les frais communs mensuels : vous resterez éternellement assujetti aux frais d’entretien des parties communes même si votre condo est payé en totalité.

Si vous souhaitez vendre ou acheter un condo contacter Marc au (514) 316-9186!

Pin It on Pinterest

Share This