Acheter une propriété au Canada quand on est parent seul

Être parent seul n’est déjà pas une chose évidente dans la gestion quotidienne. Cela devient encore plus évident dans le cas de prise de grande décision et surtout celle qui implique des engagements financiers.
Mais même si les parents isolés disposent généralement de ressources plus strictes, ils veulent tout de même offrir le meilleur niveau de vie possible à leurs enfants. Le rêve de posséder une maison est commun à la majorité des Canadiens, et les parents isolés ne font pas exception.

modele-de-maison-maison-familiale-midi-pyrennees-591-largeSelon les dernières statistiques de 2012, plus de 27% des maisons au Canada sont occupées par des propriétaires uniques. Ce chiffre englobe les célibataires maïs aussi les parents seuls

Recourir à un courtier immobilier expérimenté permet d’aider d’une manière significative les familles mono parentales à obtenir le logement désiré.

Vérifier la solidité du dossier financier

Le processus et le moyen de financement sont les points de départ à tout acte d’achat. Avant de choisir la maison qu’on veut, il faut connaître le budget disponible pour l’achat de ce bien.

En effet être parent unique signifie généralement une seule source d’argent et donc dans certains cas des périodes de remboursement plus longues. Certains organismes financiers sont parfois réticents à accorder des prêts à un parent seul.

Travailler avec un courtier professionnel permettra de monter un dossier plus solide. En plus de les aider, il saura les conseiller sur les étapes à suivre et les avantages auxquels ils ont droit.

Les subventions gouvernementales et les avantages fiscaux

Le gouvernement canadien a parfaitement conscience des défis financiers qui se posent à un parent seul. Des options sont donc disponibles pour aider les parents célibataires à alléger leur fardeau financier.
L’État peut dans certains cas et sur étude de dossier octroyer des subventions pour aider les parents seuls.

JrvZET8q-istock-000001537022small-s-L’un des avantages fiscaux les plus importants pour un parent seul qui a la garde principale de son enfant est le crédit à charge admissible. Ce crédit d’impôt non remboursable est réduit par le revenu gagné par la personne à charge.

D’autres types d’avantages fiscaux sont disponibles selon l’âge des enfants et les revenus du parent.

Le type d’habitation qui convient le mieux à une famille monoparentale

Sur le marché canadien, les options sont multiples et le choix est large. L’acheteur peut choisir entre une propriété résidentielle, une maison traditionnelle, un duplex, un condo etc. . Chaque option possède des avantages et des inconvénients.

Cependant et selon ce qui a pu être observé ces dernières années sur les marchés, une des meilleures options pour un parent seul s’avère être le condo.

Avec des coûts et des responsabilités partagés entre les différents habitants, le parent n’a pas à se préoccuper des questions d’entretiens, tels que toit, fuite, jardin, et déblayement de la neige, puisque c’est la société de condo qui gère généralement tout cela. les condos offrent en plus un sentiment réel de sécurité, une sélection d’équipements en copropriété comme les piscines, gymnases, saunas et surtout une proximité avec les différents voisins que les parents seuls apprécient beaucoup.

Nécessité de penser à long terme

img_mains-maison-adoption_710pxil est primordial d’anticiper ses besoins futurs avant d’acheter une maison. Contrairement à la location, c’est une action qui engage l’individu lourdement. Actuellement le célibataire et le parent seul peuvent bien changer de statut dans quelques années, avoir des nouveaux bébés, accueillir les enfants d’un conjoint, voir ses enfants aller étudier dans une autre ville, être en charge des parents âgés. Toutes ces possibilités doivent être prises en considération pour faire le bon choix

il faut donc penser à son besoin actuel mais aussi rester ouvert aux possibilités que la vie peut amener dans le futur.

Et le voisinage …

la plupart des individus qui élèvent seuls leurs enfants souhaitent un changement minime dans l’environnement auquel les enfants sont habitués. il est en effet préférable de les garder dans le même district scolaire, et si possible à proximité de leur entourage régulier (amis , familles ,etc) surtout pour les couples qui viennent de se séparer où les changements au sein de la famille sont déjà importants pour les enfants. Garder un environnement externe stable peut être bénéfique pour l’équilibre de l’enfant étant donné qu’il ne va pas perdre tous ses repères d’un seul coup.

Travailler avec des professionnels qui connaissent le marché

Beaucoup de ces informations sont accessibles sur internet avec quelques petites recherches. Cependant, consulter un courtier immobilier peut aider l’acheteur à avoir une nouvelle perspective. Il peut ainsi avoir plus d’informations sur le marché dans lequel il souhaite acheter, si les prix sont à la hausse ou à la baisse, et aussi si des projets de développement sont prévus dans la zone.

Équipe Marc Pouliot

Pin It on Pinterest

Share This